Enregistrement voix off à distance : les solutions

Prêts pour la téléportation ? Les solutions, Scotty !

(Retour à la page 1)

J’enregistre régulièrement des séances depuis mon propre studio, avec (par exemple) le client à Los Angeles, la productrice à Amsterdam, les créatifs à Londres, le directeur artistique à Paris. Mais comment ça marche ?

Parfois, on enregistre localement (dans son studio privé, donc) et on envoie les prises à la fin de la séance, le monitoring se faisant par Zoom – j’y reviendrai plus loin dans cet article. Mais il arrive souvent qu’afin de gagner du temps, le studio receveur souhaite enregistrer les prises en temps réel, afin de synchroniser directement la voix off sur le film devant le producteur / directeur artistique / client pour que celui-ci puisse juger instantanément du résultat.

Pour ce faire, il existe plusieurs solutions. ISDN existe depuis les années 90, tout comme les transfer bay units, communément appelé TBU. Ces deux solutions sont en phase avancée d’obsolescence, mais je tenais à les mentionner, ne serait-ce que pour rappeler que l’enregistrement à distance en temps réel n’est pas exactement une idée nouvelle. À l’étranger tout du moins.

Source ConnectSource Connect (Standard/Pro) est une application indépendante (stand alone) qui ne passe donc pas par un navigateur.

Source Connect Now (SCN), Session Link Pro (SLP) et CleanFeed (CF) sont des solutions qui nécessitent Chrome, le seul navigateur à permettre aux codecs utilisés de fonctionner correctement. Si vous utilisez un autre navigateur, vous pouvez cliquer ici pour télécharger Chrome.

Commençons par les solutions proposées par Source Elements : Source Connect Now et Source Connect (Standard/Pro). Les deux s’appellent Source Connect mais n’ont rien à voir l’une avec l’autre. Ça en confuse beaucoup, alors explications.

Source Connect Now est gratuit. Un seul des deux participants (studio envoyeur ou studio receveur) doit souscrire. Celui qui souscrit au service envoie simplement un lien à l’autre (à ouvrir avec Chrome, comme expliqué en début d’article). Pas d’intégration de solution pour sync à l’image.

Source Connect (Standard/Pro) est payant. Les deux participants doivent souscrire ou acquérir une license. Utilise un codec plus avancé et n’intègre pas non plus de solution pour sync à l’image. Cela dit, Source Connect Standard/Pro permet le travail en sync à l’image par Remote Transport Sync (RTS).

Source Connect Pro (payant, plus cher que Standard) offre des options plus avancées que Source Connect Standard. Le coût prohibitif fait que peu de comédien·ne·s voix off y souscrivent, n’ayant pas de raison de payer deux fois plus cher pour des options dont ils n’ont pas besoin. Tous les studios commerciaux travaillent, eux, avec Source Connect Pro.

Source Connect Standard et Source Connect Pro sont compatibles l’un avec l’autre. Source Connect Now n’est compatible ni avec Source Connect Standard ni avec Source Connect Pro.

CleanFeed est gratuit et n’intègre pas de solution pour sync à l’image.

Session Link Pro est payant et une option intégrable permet le travail en sync à l’image, sachant que la qualité du transfert audio est réduite si on utilise cette option.

Session Link Pro et CleanFeed fonctionnent comme Source Connect Now : celui qui souscrit au service envoie simplement un lien au receveur (à ouvrir aussi avec Chrome).

Si toutes ces solutions permettent l’enregistrement à distance par le studio receveur, il est malgré tout impératif d’enregistrer localement sur son DAW pour avoir un backup au cas où la transmission serait corrompue. Ça arrive.

Zoom on imac screen

Zoom Zoom Zoom

Et pour finir… Zoom (ou Teams, ou Meet) ne permet pas un enregistrement à distance de qualité professionnelle, mais permet le monitoring du travail en sync à l’image avec le film en partage d’écran, en sélectionnant simplement la fenêtre du video engine de votre DAW, dans lequel, bien évidemment, vous aurez préalablement importé le film. En utilisant simultanément les solutions mentionnées plus haut et Zoom, les conditions pour le studio receveur sont les mêmes que si vous étiez dans sa cabine. Si le studio ne souhaite pas enregistrer de son côté, vous enregistrez simplement localement sur votre DAW et exportez le WAV de la séance pour l’envoyer au studio receveur ou au producteur en fin de séance.

L’avantage de ces plateformes de vidéoconférence est que, pourvu que ce soit le comédien (et non le studio receveur) qui partage les images en sync avec la voix comme décrit dans le paragraphe précédent, s’il s’arrête, les images s’arrêtent. S’il repique en milieu de script, les images sont calées au repiquage. En playback, les images sont en sync avec la prise. Bref, exactement comme s’il était dans la cabine du studio commercial receveur. Et ça, ça vaut son pesant de cacahuètes.

Petit conseil pour clore cet article : il est vivement recommandé de connecter votre ordinateur de studio à votre routeur par ethernet plutôt que par wifi. La connexion est beaucoup plus stable, donc moins de risque d’interruption de transmission.

Et en cadeau bonux : si vous tenez à votre équipement qui vous a coûté des milliers d’euros, investissez dans un onduleur. Ça coûte environ 100 euros, et ça empêchera votre équipement d’être grillé par la foudre.

Si cet article vous a aidé, pensez à vous abonner à mon blog pour être prévenu quand je publie de nouveaux articles. Et n’hésitez surtout pas à exprimer votre gratitude en le partageant avec vos collègues qui, comme vous, pourraient en bénéficier, ils seront reconnaissants de votre générosité !

N’hésitez pas non plus à partager ici votre expérience et à laisser vos commentaires, vos suggestions ou vos questions. Ne vous retenez pas, je ferai de mon mieux pour y répondre.