L’affaire de l’enregistrement à distance et des studios privés

 

Parfois, en tant que comédien·ne·s voix off, nous travaillons à distance (depuis un studio commercial ou notre studio privé, aussi appelé ‘home studio’) avec un studio receveur, où se trouve notre client qui dirige la séance (producteur, directeur artistique, créatifs, client direct…) Mais quelle est donc cette technologie mystérieuse ? Parlons-nous ici de téléportation ?

 

Star Trek

Les studios privés et l’enregistrement à distance : l’univers de Star Trek ?

Si en France, on considère encore parfois l’enregistrement à distance et les studios privés comme appartenant à l’univers de la science-fiction (et devant y rester), c’est une banale réalité dans le reste du monde. Au Royaume-Uni, aux États-Unis, en Scandinavie, enfin bref un peu partout ailleurs dans le monde, le ‘remote recording’ y est aussi normal que l’enregistrement en présentiel depuis la fin des 90s. Personne ne considère que les comédien·ne·s voix off équipé·e·s de studios privés comme des pestiféré·e·s. Comme aurait dit Pierre Desproges dans sa minute de monsieur Cyclopède, étonnant, non ?

Bien sûr, cette solution a ses limites : en jeu vidéo par exemple, la collaboration direction artistique / voix off est préférable en présentiel, pour diverses raisons (interaction, développement du personnage, confidentialité, etc). Mais en pub, institutionnel etc, travailler à distance est une solution viable, pourvu que les critères de qualité soient remplis, évidemment.

On remet les pendules à l’heure

Avant de parler des différentes solutions permettant l’enregistrement à distance, une mise au point sur les studios privés – ce que certains appellent encore ‘home studios’. Une expression que je déteste : elle conjure dans la tête des producteurs et clients l’image d’un micro à deux balles dans un placard. Alors qu’un vrai studio privé, c’est un vrai studio, point barre. Est-ce qu’on appelle les studios commerciaux des ‘office studios’ ? L’un est aussi ridicule que l’autre. Il y a simplement des bons studios et des mauvais studios.

Mise au point, donc. Oui, à l’étranger, l’enregistrement à distance depuis un studio privé est aussi courant que d’enregistrer en studio commercial. La priorité : travailler avec la personne qui servira le script au mieux. En France, il arrive encore que les castings se fassent au code postal et non au talent. Pour les boulots dont on sait à l’avance qu’il y aura de multiples repiquages, trouver si possible des comédiens locaux est un choix logique mais sinon ? Je ne suis pas sûr que les clients finaux approuveraient, s’ils étaient au courant…

L'affaire de l'enregistrement à distance et des studios privés

La notion de studio privé est encore parfois un sujet tabou dans l’hexagone. Pourquoi ? Tout d’abord, nettoyons devant notre porte : certaines personnes sont allergiques à la notion d’investissement, et nombreux sont les ‘home studios’ qui sont en fait un micro bas de gamme dans un placard. D’autres comédiens pensent avoir la science infuse et plutôt que d’employer des acousticiens ou au moins étudier l’acoustique appliquée pour la conception de leur studio, choisissent des matériaux au petit bonheur la chance, quelques plaques de mousse et appellent le résultat “studio professionnel”.

Quand un client reçoit un enregistrement médiocre, avec de la reverb, un souffle audible, des bruits de sirènes ou de chasse d’eau (je n’invente rien !), il réfléchira à deux fois à employer un autre comédien voix off travaillant depuis son studio privé : chat échaudé craint l’eau froide, comme disait ma grand-mère. On reviendra sur ce sujet un peu plus loin.

Mais il y a aussi d’autres raisons. Pour commencer : quelques comédiens voix off qui habitent près des studios commerciaux et qui sont bookés régulièrement par ceux-ci craignent de se faire blacklister si ces studios découvrent qu’ils ont un studio privé. Je tiens à rassurer ces personnes : leur peur est largement infondée. Les propriétaires de la plupart de ces studios sont des gens intelligents qui savent bien que les studios privés ne leur font pas concurrence. De plus, quand on travaille à distance, un studio commercial receveur est toujours utilisé, qui est payé exactement comme si le comédien se trouvait dans leur cabine. Autrement dit : personne ne pique de travail à personne.

Une autre raison, plus insidieuse : la peur de la concurrence. Le raisonnement : réserver l’accès au métier à celles et ceux qui vivent à proximité des studios commerciaux, ça limitera la concurrence. Les personnes qui sont bookées par ces studios le sont parce qu’elles sont talentueuses et n’ont aucune crainte à avoir. Quand on a sa place dans le métier, le talent et les compétences suffisent.

Quelques grincheux se plaignent qu’internet a permis à tout le monde (et pas seulement aux intermittents habitant à Paris) de travailler, en ‘oubliant’ qu’internet a aussi considérablement élargi le potentiel de travail : ils veulent le beurre, l’argent du beurre et les yeux doux de la crémière. Ça fait beaucoup.

Des boîtes à œufs, ça le fait, non ?

Enfin, quelques âmes bien intentionnées se posent en ‘défenseurs de qualité de la chaîne de production’ pour fustiger les ‘home studios’. L’intention est louable, et partagée par tous propriétaires de studios privés. Je vais le dire aussi clairement que possible : les comédien·ne·s voix off professionnel·le·s qui ont investi dans leur studio défendent tout autant la qualité de production que les studios commerciaux qui ont investi dans leur studio.

studio placard

Ci-contre, une illustration parfaite d’un “studio placard”. Hormis le fait qu’une pièce ‘standard’, qui n’est pas construite selon les standards extrêmement exigeants des studios d’enregistrement, n’offrira jamais une isolation phonique convenable, le traitement acoustique y est aussi aux abonnés absents. Même si les boîtes d’œufs ressemblent un peu à des plaques de mousse offrant un traitement d’entrée de gamme en absorption et diffraction, elles ne servent strictement à rien. C’est un mythe urbain. Et c’est un risque d’incendie. À jeter vite fait.

Un traitement acoustique adéquat peut être composé de différents type d’absorption tels que bass traps, superchunks etc., de diffuseurs, de diffracteurs, d’un plafond non parallèle au sol et de murs non parallèles entre eux, de surface réfléchissante pour garder de la vie au son, de dimensions pensées dès la conception pour se rapprocher au maximum des ratios idéaux… Cela permet de sortir un son mat, sans reverb mais pas sourd, à la fois contenu et vivant. C’est la solution adoptée par les studios privés construits sur mesure (comme le mien, que vous pouvez voir en construction ici) et les studios commerciaux légitimes. Il existe aussi des solutions plus abordables pour l’enregistrement d’une voix : les cabines en kit qui, sans être idéales, font un boulot décent à la fois en isolation phonique et en traitement acoustique. Elles représentent malgré tout un investissement conséquent : près de 9000 euros pour un modèle décent.

Enfin, sans studio privé, on se prive du travail qui vient de l’international, travail qui n’est jamais passé, qui ne passe pas et qui ne passera jamais par des studios commerciaux : ce type de travail, du type e-learning par exemple, a vu le jour avec l’avènement d’internet, quand les comédiens voix off on commencé à s’équiper de leur propre studio privé.

 

studio d'enregistrementLe mot magique ? Abracadabrinvestir

Quelle est la seule différence entre un studio privé et un studio commercial ? Non, ça n’est pas une blague de comptoir, voilà la réponse : le studio commercial est équipé pour l’enregistrement et la post-production, alors que le studio privé est équipé à priori uniquement pour l’enregistrement. Le studio commercial est un endroit conçu pour accueillir des clients, et qui est assuré en tant que lieu recevant du public. Le studio privé, non. Voilà, c’est tout. Basta.

Cela veut dire que les comédien·ne·s voix off se doivent d’offrir la même qualité de son qu’un studio commercial ce qui, comme mentionné plus haut, demande un investissement lourd : isolation phonique et traitement acoustique adéquats sont de rigueur, ainsi qu’un équipement de qualité professionnelle. Quand on vend ses services de voix off depuis son studio privé, on vend ses services de voix off, ET les services de son studio privé. Bien sûr, votre studio d’enregistrement ne devra pas obligatoirement être aussi sublime qu’un studio commercial tel que celui de la photo ci-contre, mais quand on travaille dans un bel endroit, on est plus enclin à produire du beau travail.

Alors, les solutions pour l’enregistrement à distance ? Tout est en page 2 !    ================================>>>

2021-10-13T21:23:50+02:00

Partagez cet article, choisissez votre plateforme !

8 Comments

  1. Audrey Meyer October 13, 2021 at 4:14 pm - Reply

    Merci Pierre pour ces précieuses mises au point… technique !

    • pierremaubouche October 14, 2021 at 10:08 pm - Reply

      Techniques… mais pas que 😉 Avec plaisir Audrey !

  2. Mireille AMZIANE October 13, 2021 at 4:14 pm - Reply

    Un grand Merci, Pierre !!!

    • pierremaubouche October 14, 2021 at 10:07 pm - Reply

      Avec plaisir Mireille !

  3. Cécile Montillet October 13, 2021 at 5:01 pm - Reply

    Un grand bravo et un grand merci Pierre pour cet article ô combien intéressant qui répond à nombre de mes interrogations! Au top, comme toujours !

    • pierremaubouche October 14, 2021 at 10:07 pm - Reply

      Avec plaisir Cécile, heureux que mon article puisse t’aider, si tu penses qu’il peut aider tes collègues n’hésite pas à le partager !

  4. jerome Carrette October 13, 2021 at 9:58 pm - Reply

    Excellent article !
    tu parles de Zoom ici, mais ce serait la même chose avec Skype, Teams ou Google Hangout, non ?

    • pierremaubouche October 14, 2021 at 10:05 pm - Reply

      Merci Jérôme, n’hésite pas à le partager ! Je le fait parfois avec Teams et ça marche bien, je n’ai jamais fait de partage d’écran et audio simultané avec Google Hangout. Skype est à oublier, pas assez stable.

Poster un commentaire

Go to Top